Les différents types de micros

Les micros sont des appareils capables de transformer une onde acoustique à un signal électrique. Leurs mécanismes ont été découverts depuis la décennie. Ils évoluent avec le temps, en suivant l’avancée de la technologie. Actuellement, la plupart des appareils électroniques sont munis d’un port USB, y compris les microphones. Nous allons voir les 3 microphones USB le plus connu dans le monde, c’est : le microphone dynamique, microphone à ruban et le microphone à condensateur (ou électrostatique).

Microphone Dynamique

Le fonctionnement est simple. Au début, les ondes sonores percutent le diaphragme en plastique ou en métal, fixé à une bobine dans le champ magnétique. Les mouvements de diaphragme mobilisent secondairement la bobine dans le champ magnétique. Puis les variations magnétiques se convertissent aux signaux électriques.

Dû aux éléments constitutifs de microphone dynamique, il est plus résistant aux chocs et aux mouvements brusques rapport au micro à ruban et à condensateur. Il capte mieux les sons proches. Grâce à ces caractères, il est le micro préféré par les chanteurs sur scène. Mais on peut l’utiliser également dans des diverses animations publiques. Dans le studio, il est destiné pour faire une prise de son rapprochée des batteries.

Parmi les 3 microphones USB, c’est le plus accessible et efficace pour les professionnels et les amateurs de music ainsi que pour les publics.

Il existe centaine types de microphone dynamique mais les plus utilisés sont : Shure MS 57,  Shure MS 58.

Microphone à ruban

C’est un microphone USB très connu par les professionnels. Le principe de fonctionnement est proche de microphone dynamique. Ici, le diaphragme est remplacé par une fine bande métallique, qui est placée entre 2 aimants. Les ondes acoustiques font vibrer au début les aimants, qui transmettent ensuite les ondes vers la bande métallique. Cette dernière convertit les ondes sonores en signaux électriques. Les signaux électriques sont de basse tension, grâce à un transformateur ou préamplificateur, ils sortent vers le câble du micro en tension voulue. La présence de fins rubans dans ce micro lui rend très sensible et très fragile.

Le microphone à ruban est destiné aux prises de son rapprochée. Du fait de sa fragilité et de son coût élevé par rapport aux 2 autres micros USB, il n’est pas dédié aux spectacles sur scène où il y a des mouvements brusques. Ces micros sont réservés pour les professionnels. Dans le studio, il est très utile dans l’enregistrement des sonores de basse fréquence. Dans le marché, le RCA44, RCA47 sont le plus répandus.

Microphone  à condensateur

C’est le microphone USB le plus sophistiqué dans le marché. Son mécanisme de fonctionnement diffère à celui de microphone dynamique et à ruban. Dans le micro à condensateur, il y a un diaphragme conducteur ultra-mince, suspendu au-dessus d’une plaque arrière solide. Ces 2 éléments sont séparés par un espace vide ou la capacitance. Les ondes sonores percutent le diaphragme très sensible. Ensuite, il y a une modification de capacitance. Cette variation de capacitance associée avec le circuit de diaphragme convertit les ondes sonores en signaux électriques.

Ce micro est plus résistant que le micro à ruban mais plus fragile par rapport au micro dynamique. Il est très sensible aux bruits. Ce pour cette raison qu’il est surtout utilisé dans le studio, dans la radio et dans la station de télévision.

A lire aussi : Douche italienne ? ce que vous devez savoir !